Nous étions à la maison de campagne de mon ami pour fêter son anniversaire. Ses parents ne nous ont pas dérangés et nous nous sommes sentis libres de faire ce que nous voulions. Le troisième jour, sa mère est venue nous rendre visite. Quand elle s’est assurée que tout allait bien, elle a décidé de retourner en ville. Je lui ai demandé de me déposer car j’avais des projets pour la soirée. Elle a accepté facilement et bientôt nous sommes rentrés à la maison dans sa Lexus.

La voiture était confortable et le conducteur avait l’air très séduisant. C’était une femme mince de 40 ans et elle avait l’air parfait, beaucoup plus jeune que son âge réel. Elle s’appelait Jess. Nous n’avons pas parlé en chemin. La radio était allumée et de la musique lente jouait.

Quand nous sommes arrivés en ville, la question s’est posée de savoir où elle allait me déposer. Je lui ai dit que n’importe quel endroit me conviendrait. Jess m’a proposé d’aller d’abord à son appartement, pour prendre une tasse de thé et parler de notre séjour à la maison de campagne. Bien sûr, c’était très tentant, mais je ne pouvais rien attendre de spécial. J’ai donné mon accord.

Nous avons bu du thé et parlé de quelques bêtises. J’étais de plus en plus excité en regardant cette femme parfaite, mais j’essayais de ne pas révéler ouvertement mes vraies sensations. Jess était très belle et élégante, même dans ce jean court enroulé jusqu’aux genoux et un chemisier translucide à travers lequel je voyais son magnifique soutien-gorge en dentelle. Sa poitrine n’était ni grande ni petite et son cul était très serré et invitant. En plus, elle riait si bien !

Je me suis enfin décidé à la toucher, légèrement, comme de temps en temps. Quand j’ai tendu le bras pour aller chercher le sucre, j’ai senti la chaleur et la douceur de sa peau. Jess a saisi mes doigts et a gardé ma main dans la sienne. Je frémis de la sensation de chatouillement que je ressentais sur tout le corps et à moitié ressuscité de ma place.

– Mark ! – Jess sourit. – Tu es si mignon !
– Moi ??? Oui… – J’aime avoir l’air timide, mais en ce moment même, je suis timide.
– Tu veux me remercier pour le thé ?
– Oh, bien sûr … – Et j’ai touché sa main avec mes lèvres doucement.
– Comme c’est gentil …
– Vous avez aimé mon baiser, j’espère ?
– Oh, c’est un baiser ? – Jess a rougi et m’a attiré vers elle.

Cela peut paraître vulgaire mais dès que mes lèvres se sont jointes aux siennes, mes mains ont commencé à caresser ses épaules, ses bras, son dos …

La femme a défait le bouton supérieur de la blouse en souriant. Mes doigts ont glissé jusqu’à son buste et une minute plus tard, j’embrassais ses tétons. Et cinq minutes plus tard, nous étions tous les deux nus sur le lit. D’une main, je pelotais sa chatte à moitié sèche mais très attirante, et de l’autre, ma main de rechange lui serrait tendrement la poitrine et lui massait les jambes. Une fois le prélude terminé, j’ai écarté les jambes de Jess et je suis entré dans ses reins.

J’avais eu des femmes avant elle, bien sûr, mais celle-ci était la plus chaude. Quand j’ai commencé à bouger, sa chaleur a failli me brûler la bite.

Elle était très habile en amour. Elle s’est tortillée sous moi, puis s’est arrêtée, s’est retournée et m’a léché le dos et le cou. Je devenais fou de cette femme. J’ai bougé brusquement, puis lentement, puis à nouveau, mes poussées se sont accélérées. J’essayais d’apporter le plus de plaisir possible à mon partenaire de 40 ans et à la mère de mon ami.

On a baisé pendant une demi-heure environ. Elle a eu un orgasme à deux reprises, me grattant le dos et me serrant avec ses cuisses. Quand j’ai finalement tiré mes charges dans sa chatte, je me suis senti épuisé.
Cette femme n’avait pas perdu son temps depuis qu’elle était mariée. Les films et les images pornographiques français, que nous trouvions dans sa chambre et que nous regardions pendant des heures, l’ont beaucoup entraînée à l’amour. Elle s’est précipitée et a commencé à me mettre la langue dans les couilles en les chatouillant à la base et en léchant toute la tige à fond.

Bientôt, ma bite s’est redressée et elle l’a avalée et a commencé à secouer sa tête de haut en bas. Je lui perçais la gorge tendre en tenant sa tête dans mes mains.
Soudain, j’ai senti mes couilles tendues et du sperme chaud jaillir en abondance dans la bouche de Jess. La femme a toussé, a avalé le sperme et s’est essuyé les lèvres avec la couverture, puis elle a essuyé ma queue avec ses lèvres.
Je me suis appuyé contre l’oreiller et je lui ai donné une légère gifle pour l’inviter à venir me voir.

C’était une expérience incroyable et cela m’a ouvert les yeux sur un tout nouveau type de sexe. J’aime le faire avec des femmes mûres, c’est amusant de cette façon et elles ont vraiment une expérience sexuelle. C’est ce qu’il y a de mieux.